Pour une politique d’appui au bénévolat dans les centres sociaux fédérés des Hauts-de-Seine ?

Le Conseil Economique, Social et Environnemental a proposé une définition du bénévolat en 1993 ; celle-ci n’est pas juridique mais est communément reprise : « Est bénévole toute personne qui s’engage librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial ».
Les centres sociaux et socioculturels des Hauts-de-Seine représentent un réseau fort et dynamique en matière de bénévolat, comme l’attestent les chiffres 2016 de SENACS (Système d’Echanges National des Centres Sociaux – observatoire).
En effet, on dénombre 1319 bénévoles dont 40% interviennent dans la mise en œuvre des activités et 60% s’investissent dans la gouvernance et/ou le pilotage. Cela représente en moyenne 1,5 équivalent temps plein par centre, pour un total de 87338 heures de bénévolat effectuées.
Le soutien au bénévolat apparaît dans le projet fédéral actuel, qui est en cours de renouvellement. L’axe 1 de ce projet « Renforcer le centre social comme vecteur de l’action collective pour le développement des personnes et des territoires » se décline en objectifs dont plusieurs sont en lien direct avec le renforcement et l’appui au bénévolat :

• Accompagner les centres dans le développement d’action bénévole
• Poursuivre la qualification des bénévoles administrateurs et d’activité
• Conduire une réflexion sur le sens et les modalités d’une coopération salariés-bénévoles

Début 2017, une étude a été menée avec pour buts de mieux connaître l’engagement bénévole dans le réseau et le valoriser, de repérer les éventuels besoins d’appui des centres dans leur stratégie d’accueil et d’accompagnement des bénévoles (notamment les nouveaux administrateurs), et enfin de pouvoir identifier la perception que les bénévoles ont du réseau.
Les entretiens, dont l’analyse est détaillée ci-dessous, ont été menés dans 12 centres sociaux et socioculturels – 7 structures associatives et 5 municipales. Ces rencontres ont concerné les binômes directeur/Président, au moins un administrateur hors bureau et au moins un bénévole d’activité pour chaque structure. Elles ont permis de dégager 6 pistes de réflexion à mettre au travail collectivement: le parcours d’engagement au sein du centre social semble une piste davantage encouragée que la recherche de technicité, l’adéquation entre le projet du bénévole et la mission qui lui est confiée doit être entretenue, la gratification des bénévoles est à travailler, pour les administrateurs, la dimension projet doit « transpirer » dans la gestion, « être formés à travailler ensemble » contribuerait à construire les complémentarités des rôles et places de chacun et l’animation du bénévolat dans les centres pourrait être partagée.

Téléchargez la synthèse complète de l’étude bénévolat