Retour sur la journée de mobilisation linguistique

Aujourd’hui, jeudi 18 octobre, les centres sociaux de Nanterre ont rejoint la mobilisation nationale inter associative en faveur du Français pour Tous.

Installés dans l’espace public, sur le parvis de l’Université de Nanterre Paris X, les apprenants et apprenantes des cours de français, et leurs formateurs et formatrices ont fait savoir l’importance qu’ils et elles voyaient à apprendre le français dans des structures de proximité favorisant la rencontre et les échange entre les personnes.
Ils et elles ont écrit leur intérêt pour l’apprentissage de la langue française, présenté le manifeste et invité à soutenir la démarche associative.

Pourquoi cet endroit ?

Parce qu’ils sont des étudiants et étudiantes, poussé.es par la même soif de découverte, d’enrichissement et d’apprentissage que les étudiants de la Faculté, la même fierté d’apprendre ;

Parce que les personnes étrangères n’ont pas forcément à se rassembler devant la préfecture pour faire valoir leur droit à apprendre la langue française ;

Parce que le parvis du RER Nanterre Université est un lieu de passage, de brassage, de rencontre.

Et de fait, cette mobilisation a permis de toucher des étudiantes désireuses de donner un peu de temps bénévoles pour soutenir les cours dans les centres sociaux ; elle a poussé les apprenants des ateliers socio linguistiques à découvrir et visiter le campus de l’Université ; elle a rassemblé les acteurs engagés à se rassembler, un même jour, partout en France, pour soutenir le droit d’apprendre le français, sans condition.

La rencontre a délivré un message fort : apprendre sans conditions la langue du pays d’accueil est un enjeu fondamental pour les personnes, qui viennent d’arriver ou pas, dans leur quotidien, dans leur vie sociale, leur insertion professionnelle. Et un enjeu de société, en termes de construction de vivre ensemble.
Portons ensemble cet enjeu et continuons à nous mobiliser ! Signez le manifeste ! Partagez le plaidoyer !

Plaidoyer pour un droit inconditionnel à l’accès à la langue

Le Manifeste du français pour tous