Grand débat national : prenons notre part

Le 8 décembre dernier, le CA de notre fédération nationale (FCSF) adressait un communiqué à notre réseau sur la situation relative aux gilets jaunes “Mouvement des “gilets jaunes”, nous sommes concernés”. Ce communiqué a été relayé aux centres sociaux 92 avec courrier d’accompagnement du CA de la fédération départementale.

Dans son dernier communiqué du 16 janvier 2019, le bureau de la FCSF invite les centres sociaux à prendre part à ce grand débat « Sans être dupes des limites de la démarche telle qu’elle nous est proposée, sur ses objectifs et sur ses finalités, cela représente néanmoins une occasion unique de débattre dans nos territoires et de contribuer à une re politisation des habitants et notamment ceux qui sont les plus éloignés dans une vraie perspective d’éducation populaire ».

Dans ce communiqué, la FCSF invite les centres sociaux adhérents à organiser – à minima – un débat au sein des instances habitantes, voire d’ouvrir ce débat aux adhérents ou, plus largement, aux habitants du territoire.

Il est également proposé aux centres sociaux de « réunir le plus grand nombre de représentants de collectivités et d’associations – ainsi que les gilets jaunes repérés sur le territoire – pour voir ensemble si ces acteurs veulent organiser un débat, pour en définir ensemble les contours, les méthodes et les règles du jeu et pour choisir ensemble les conditions qui devraient permettre la neutralité de l’animation ainsi que la mobilisation du plus grand nombre de personnes possibles ».

Cette proposition devrait permettre, dans certains territoires où les acteurs hésitent, où des tensions pourraient exister, de réfléchir à plusieurs dans quelles conditions un débat pourrait s’organiser au mieux ; chacun prenant alors des responsabilités en lien avec ses compétences et son propre projet. Dans certains endroits, cette démarche pourrait permettre de « jouer collectif » sur le territoire et ainsi de mobiliser le plus largement possible à partir des publics touchés par chaque acteur.

La FCSF espère que notre réseau pourra ainsi contribuer à un enjeu important : « le moment est singulier – nous pouvons nous appuyer sur nos fondamentaux de participation, de débat inscrits dans nos gênes depuis bientôt 100 ans – délégué FCSF ».

Une invitation en ce sens est également adressée aux centres sociaux par un courrier du ministre de la Ville, M. Julien Denormandie, afin que les centres sociaux puissent aider les habitants des quartiers prioritaires à participer au grand débat national. Le ministre s’est dit disponible pour participer à l’un ou l’autre des débats organisés par des centres sociaux. Nous informer si vous êtes intéressé.